en

Les Miettes de la Transcaucasie


  La Transcaucasie est une zone géographique qui comprend l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie. Ce territoire a connu une existence politique avec l'éphémère République démocratique fédérative de Transcaucasie (Février à Mai 1918) et la République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie (1922 à 1936).

  Après avoir été sous influence des empires perse, ottoman et russe, l'histoire moderne de la Transcaucasie est marquée par le joug soviétique imposé tout au long du vingtième siècle. Cette période s'est achevée par des guerres d'indépendance sanglantes qui ont vu la naissance de trois Etats reconnus (l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie), de trois Etats non reconnus (Abkhazie, Ossétie du Sud et Haut-Karabagh), sans compter l'Adjarie rentrée dans le giron géorgien après une période d'indépendance et les revendications arméniennes au Djavakhk...

  L'Arménie, la Géorgie et l'Azerbaïdjan oscillent aujourd'hui entre l'emprise éternelle du voisin russe qui y parfait son influence par une diplomatie opportuniste et son ouverture vers l'Occident (les trois pays ont adhéré au Conseil de l'Europe) .


Haut-Karabagh: Etat Fantôme ? Etat de fait.

L'Eté Abkhaze

Balloté entre les différents empires au cours des siècles, rattaché à l'Arménie puis à l'Azerbaïdjan à la création des Républiques Socialistes du Caucase, indépendant mais non reconnu à l'issue du conflit avec l'Azerbaïdjan, le Haut-Karabagh essaye finalement de se construire un Etat depuis quelques années en parallèle des négociations sur son statut. Pendant que dans les coulisses du groupe de Minsk on joue sur les mots, jongle avec les textes du droit international et nie les évidences; les institutions se construisent, les arméniens repeuplent les anciennes zones azéries et le terme de facto prend tous les jours de plus en plus de sens...
Reportage réalisé avec Anaïs Coignac, journaliste.

Considérée comme la perle de la Mer noire, l'Abkhazie est un petit havre qui n'a pas souvent connu la paix. Source de convoitises à travers les siècles, cet Etat des limbes du Caucase se développe aujourd'hui grâce à l'aide de l'envahissante Russie. A 20 kilomètres seulement de Sotchi, où se déroulent les JO d'hiver, cette «Riviera russe» n'a pas fini de faire rêver et de diviser.
Reportage réalisé avec Anaïs Coignac, journaliste.

Lichk a perdu ses hommes

Dans les rues de ce village arménien, on croise des mères, des filles, des sœurs. Mais presque pas d’hommes. Pour échapper à la misère, 90 % d’entre eux s’exilent huit mois sur douze en Russie, en quête de travail. Laissant les femmes de Lichk assurer seules le quotidien difficile de la famille, entre solitude et attente.
Reportage réalisé avec Anaïs Coignac, journaliste.