en





Sulina, le Far-East Européen

Dapaong, les Orphelins du SIDA





Au km 0 du Danube, le vieux phare de Sulina n'est plus qu'un symbole. Porte orientale de l'Union Européenne depuis l'adhésion de la Roumanie en 2007, il n'éclaire plus un seul cargo. Au début du siècle dernier, la Mer Noire s'est retirée en contrebas, découvrant quelques parcelles de terrains en friche autour de l'édifice. Au même moment, la Commission Européenne du Danube s'en allait, et avec elle une pléiade de négociants turcs, grecs, allemands, français, lipovènes russes et cosaques ukrainiens. 10 consulats ont descendu leur drapeau. Le français a perdu son rang de langue officielle et la Roumanie a repris ses droits sur ce territoire déserté. C'était en 1939 et depuis, la ville n'a cessé de croire en sa rédemption.

Reportage réalisé avec Anaïs Coignac, journaliste



Au nord du Togo, à Dapaong, l'association Vivre dans l'Espérance accueille des orphelins du SIDA, qu'ils soient séropositifs ou non. Les filles vivent séparément des garçons dans un site appelé la Maison Sainte-Monique. En revanche, on leur confie le soin de s'occuper des tous jeunes garçons dont elles deviennent les "grandes soeurs". Ici ces jeunes filles prennent tout en charge : cuisine, vaisselle, lessive personnelle et celle du "petit frère" dont elles ont la responsabilité, sans oublier l'école et les devoirs. Maman Rita, seule adulte de la structure, veille sur eux...

Reportage réalisé pour Pèlerin.

L'autre Coupe du Monde

En attendant le gros





En 2014 il y avait la Coupe du Monde de football, la grande Rio, la chaleur, des stars, le 7-1 de Allemagne-Brésil, des français éliminés en quart de finale.
Et puis il y a eu la Coupe du Monde des Minorités et des Etats non reconnus, Östersund et ses 50 000 habitants, ses 10 degrés le soir, ses anonymes arrivant même de camps de réfugiés pour les darfouris, le 20-0 de Padanie-Darfour et des français (le Comté de Nice) vainqueurs !
Un étrange mélange de nations revendiquant leur indépendance, de peuples se battant pour leurs droits et de régionalistes militant pour leur culture. Une compétition qui aura vu kurdes irakiens et assyriens s'affronter avant que ces premiers ne sauvent ces seconds en Irak quelques mois plus tard.

Reportage réalisé pour Néon



C'est un matin gelé de novembre, dès potron-minet. Rendez-vous au "Café de la Jeunesse", avec disons, quelques jeunes, enfin pas que... Après un café (sans pinard), le troupe embarque dans la bétaillère, direction la plaine picarde. Et se retrouve face à un champ de miscanthus : c'est de là qu'il faudra faire sortir les sangliers. Nos chasseurs se postent dos au massif, congelés, prêts à faire le poireau. Alors les traqueurs entrent en jeu, pénètrent le massif, puis lâchent les chiens. Ca gueule et ça aboie entre les énormes tiges de miscanthus qu'il faut écarter pour avancer. C'est parti pour la chasse...

Reportage réalisé pour Libération.

Les Migrants de Calais




Calais est aujourd'hui un lieu de passage pour des migrants espérant (pour une majorité) atteindre l'Angleterre. La collaboration intense entre les autorités françaises et britanniques pour renforcer la sécurité autour des points d'embarquement possibles (aire d'autoroute, port, gare, etc.) rend le passage extrêmement difficile. Les migrants restent donc des semaines, voir des mois à errer dans la région de Calais dans l'espoir de pouvoir passer. Des journées d'inactivité en attendant les tentatives de passage la nuit. Reportage réalisé en 2007-2008.